Intégration sur le marché du travail: il reste encore à faire

19 mai 2017

Hier s’est tenue la deuxième rencontre de la conférence nationale en faveur de l’intégration des personnes handicapées sur le marché du travail. Les participants, dont INSOS Suisse, ont été invités à formuler un catalogue de mesures pour améliorer l’intégration professionnelle. Une mission à moitié remplie.

Organisée en 7 ateliers, cette journée a permis aux participants d’échanger des expériences pratiques et de discuter d’actions concrètes pour renforcer l’intégration professionnelle des personnes en situation de handicap.

Une ébauche de solutions

Les participants ont été invités à esquisser un catalogue de mesures pour constituer la base du futur plan directeur. Plan directeur qui sera adopté en décembre lors de la troisième et dernière rencontre de cette Conférence nationale.

Le point de vue d'INSOS Suisse

Aux yeux des organisateurs (l’OFAS), cette deuxième conférence est un succès. Il est certain qu’elle est le point de départ vers plus de pragmatisme, de dialogue et de collaboration en faveur de l’intégration professionnelle.

Mais la réussite de cette conférence nationale dépend maintenant de la formulation et du développement de mesures concrètes et proche de la pratique. Ainsi que de la volonté de tous les acteurs de concrétiser ces mesures et de chercher des solutions ensemble.

Ce que le plan directeur doit optimiser

Beaucoup d’instruments existent déjà pour l’intégration des personnes handicapées dans le monde du travail. Il s’agit de les optimiser. En premier lieu, ils doivent être mieux connus, comme par exemple la compensation des désavantages dans la formation professionnelle de base. La reconnaissance des attestations individuelles de compétence (projet INSOS) et leur concrétisation complète augmenterait considérablement l’intégration des jeunes en situation de handicap.

Pour INSOS Suisse, la mise en place d’un job coaching à durée illimité est également un facteur essentiel de réussite pour l’intégration ou la réinsertion professionnelle. Un point qui demande de trouver de nouvelles formes de financement. Il nous semble aussi important d’examiner des mesures d’incitation pour la mise en place de quotas et/ou de labels.

INSOS Suisse a fait part de ses idées lors de cette rencontre et compte bien suivre activement l’élaboration du plan directeur.

La troisième rencontre aura lieu le 21 décembre.

Compte rendu de l’OFAS sur la deuxième rencontre
Présentation de la Conférence nationale par l’OFAS
Les objectifs de la Conférence nationale selon l’OFAS