Vision formation professionnelle 2030: opportunités et carences

19 mars 2018

INSOS Suisse salue fondamentalement le travail du SEFRI pour renforcer une formation professionnelle orientée vers l’avenir. Nous regrettons toutefois que les personnes en situation de handicap ne soient pas explicitement mentionnées dans cette vision.

La vision formation professionnelle 2030 proposée par la SEFRI est trop fortement basée sur une perspective économique. L’importance de la formation professionnelle pour la cohésion sociale et le développement durable n’est pas suffisamment prise en compte.

La nouvelle vision souhaite offrir aux jeunes et aux adultes aux parcours les plus divers la possibilité de (ré)intégrer le marché du travail. Dans ce sens, la formation professionnelle doit offrir des possibilités de formation tout au long de la vie. INSOS Suisse soutient cette démarche.

Accès plus difficile à la formation professionnelle

Avec la Convention des Nations Unies relative aux droits des personnes handicapées, la Suisse s’engage à permettre aux personnes en situation de handicap d’accéder à une formation professionnelle et à une formation continue.

Cet engagement n’est toutefois pas suffisamment développé. C’est pourquoi la mention explicite des personnes en situation de handicap en tant que groupe cible, dans l’introduction de cette vision, représenterait un signe important dans ce sens.

Opportunités

Le programme proposé mentionne la «conception d’approches pratiques innovantes dans la formation professionnelle afin de favoriser l’intégration des groupes défavorisés».
Nous y voyons la possibilité de développer des projets novateurs comme

  • l’attestation individuelle de compétences (AIC) ou
  • la Formation pratique (FPra).

Nous y voyons aussi la chance de déployer des mesures destinées à compenser les inégalités et en faire une partie intégrante du système de formation professionnelle.

Vision et programme de la SEFRI
Prise de position d’INSOS (fin 2017) sur la formation professionnelle 2030