11 novembre 2010 - communiqué de presse d'INSOS Suisse

Première suisse: Un guide gastronomique de restaurants et d'hôtels dans lesquels travaillent des personnes handicapées

11 novembre 2010

BERNE. Vous êtes à la recherche d’un cadre romantique pour un repas en amoureux ? Ou d’un restaurant pour organiser un repas de famille en toute intimité ? Ou encore d’un lieu disposant de salles indépendantes avec service de restauration pour votre sortie d’entreprise ? Jetez alors un coup d’œil dans le nouveau «GastroGuide 2011 : Iles culinaires et hôtels d’exception en Suisse » ! Présenté en trois langues et agrémenté de nombreuses photos, ce guide recense 50 restaurants et hôtels de toute la Suisse dans lesquels travaillent des personnes avec handicap et qui proposent à leurs hôtes non seulement une authentique escapade culinaire, mais également un accueil chaleureux et un service attentionné.

Que vous ayez envie d’un délicieux repas de midi avec des produits de qualité bio, d’un menu fin gourmet à plusieurs plats ou d’un petite gourmandise, les restaurants et cafés présentés dans le «GastroGuide 2011 : Iles culinaires et hôtels d’exception en Suisse » sont susceptibles de ravir vos papilles ! En outre, les entreprises qui recherchent une salle indépendante avec service de restauration professionnel pour un repas de Noël ou une sortie d’entreprise, ou encore des chambres d’hôtel pour leurs invités, trouveront également leur bonheur dans ce nouveau guide.

Un projet hors du commun…

Le « GastroGuide 2011 » d’INSOS Suisse est un projet hors du commun. Il recense 50 restaurants et hôtels de toute la Suisse dans lesquels travaillent des personnes handicapées et qui proposent à leurs hôtes une authentique escapade culinaire, tout en les accueillant et en les servant dans une ambiance très chaleureuse.
Derrière ces établissements professionnels se trouvent des institutions pour personnes handicapées qui souhaitent donner à ces personnes l’occasion de travailler et de se former ¹ dans un environnement le plus « normal » possible. En effet, le travail dans un restaurant ou un hôtel constitue une excellente opportunité d’intégration : les personnes handicapées entrent très discrètement et tout naturellement en contact avec leurs hôtes, ce qui permet de dissiper les éventuelles peurs de ces derniers et d’instaurer une compréhension mutuelle. D’autre part, le travail effectué en cuisine, en salle ou dans le service de chambre est idéal pour des personnes en situation de handicap : il peut très facilement être subdivisé en étapes et tâches différentes, permet à chacun d’exploiter ses aptitudes individuelles, convient pour des emplois à temps partiel et garantit un échange avec des personnes valides. De plus, un travail dans un environnement normalisé est gratifiant et contribue à augmenter la confiance en soi.

…et une première suisse !

Avec le « GastroGuide 2011 », INSOS Suisse montre pour la première fois la grande diversité des offres de restauration et d’hôtellerie des institutions pour personnes handicapées, ainsi que l’engagement social important dont elles font preuve dans le domaine de l’intégration. Le « Guide gastronomique 2011 : îles culinaires et perles hôtelières en Suisse » est à ce titre une véritable première suisse ! En effet, un guide de restaurants et d’hôtels qui offrent du travail à des personnes handicapées et leur permettent ainsi de mettre en valeur leurs différentes capacités n’avait encore jamais été édité !

En annexe : Présentation du restaurant Limmathof à Zurich

Vous trouvez en annexe un article sur le restaurant Limmathof à Zurich qui est géré par l’association Arbeitskette. Vous pourrez y lire

  • ce que les personnes handicapées pensent de leur travail au sein d’un établissement de restauration et
  • comment le personnel d’encadrement gère le fait de travailler dans un environnement public et normalisé et

Pour de plus amples informations, veuillez prendre contact avec

Barbara Spycher, chargée de communication INSOS Suisse, tél. 078 677 23 98

 

1) Y sont proposées des formations avec certificat fédéral de capacité (CFC) et attestation fédérale de formation professionnelle (AFP), ainsi que la formation pratique (FPra) selon INSOS. Vous trouvez plus d’informations sur cette dernière offre de formation dite à seuil bas sous Formation pratique INSOS.