2 août 2016 - Communiqué de presse INSOS sur le besoin de personnel qualifié

Les institutions ont besoin d’un personnel bien formé et en nombre suffisant!

02 août 2016

BERNE. L’étude sur le personnel qualifié que Savoirsocial a publiée récemment révèle que le domaine social doit former et reconvertir plus de personnes pour que la relève professionnelle qualifiée soit disponible en nombre suffisant à l’avenir – et que la qualité des offres institutionnelles soit ainsi garantie.

Le travail du personnel spécialisé dans les institutions pour personnes en situation de handicap est exigeant et complexe. Dans divers domaines, les exigences imposées sont particulièrement élevées: à titre d’exemple, les spécialistes en assistance accompagnent de plus en plus de personnes affligées de handicaps complexes et multiples, recherchent des possibilités de mettre aussi en œuvre les paradigmes de la Convention de l’ONU relative aux droits des personnes handicapées – soit la participation et l’autodétermination –, et soutiennent de plus en plus souvent les personnes dans des situations de crise psychique aiguë.

Il est capital de disposer d’un personnel bien formé et en nombre suffisant

L’accompagnement de ces personnes requiert, de la part des collaboratrices et collaborateurs, résistance, flexibilité, compétence personnelle et sociale, mais également des connaissances spécialisées spécifiques. Il est donc essentiel de disposer d’un personnel spécialisé bien formé et en nombre suffisant pour l’accompagnement professionnel tourné vers les besoins des personnes en situation de handicap. Mais comme le montre l’étude « Demande de personnel qualifié et besoin de formation dans le champ du travail social » publiée récemment par Savoirsocial, un tiers des 19 700 collaboratrices et collaborateurs exerçant dans les institutions n’est pas formé. S’y ajoute le fait que seul un petit nombre dispose d’une formation tertiaire.

Le recours au personnel non formé

Certes, avec cette proportion de personnel non formé, les institutions satisfont aux conditions cadres de la CIIS (convention intercantonale relative aux institutions sociales). Toutefois, INSOS Suisse s’inquiète. En effet, la pression croissante pour réduire les coûts dans les cantons s’exercera aussi automatiquement auprès des institutions pour qu’elles se rabattent sur un personnel avantageux et, par conséquent, non formé. Un développement qui fait fausse route.

Tous les acteurs sont sollicités

Afin que la qualité des offres institutionnelles demeure garantie et, qu’à l’avenir, les institutions puissent recruter une relève professionnelle qualifiée, il faut former un plus grand nombre de personnes. L’engagement des différents acteurs est nécessaire à cet effet: INSOS Suisse continuera à œuvrer activement en faveur d’offres adaptées pour la reconversion et la requalification du personnel. Il s’agit en outre de proposer dans les institutions des postes de formation en nombre suffisant pour accompagner les apprentis avec compétence et créer des conditions de travail attrayantes. Pour finir, les cantons sont appelés à fournir les moyens financiers nécessaires à cet effet et à créer les conditions cadres appropriées, afin d’engager un personnel qualifié en nombre suffisant, de financer les formations correspondantes et de créer suffisamment de postes de formation.

Contact

Verena Baumgartner, responsable Formation INSOS Suisse,
Tél. 031 385 33 13