COMMUNIQUÉ DE PRESSE | rapport alternatif sur la CDPH

Les institutions sociales sont des partenaires importants pour la mise en œuvre de la CDPH

29 août 2017

Ce matin, Inclusion Handicap a remis à l’ONU le rapport alternatif sur la Convention des Nations Unies relative aux droits des personnes handicapées (CDPH). INSOS Suisse a également participé à ce rapport critique. Pour l’association nationale de branche des institutions pour personnes avec handicap, une chose est sûre: les institutions sont des partenaires importants pour une mise en œuvre systématique de la CDPH en Suisse.

La Convention des Nations Unies relative aux droits des personnes handicapées (CDPH) entraîne, en Suisse, un changement fondamental de paradigme concernant les droits des personnes avec handicap et leur position au sein de notre société.

Ce matin Inclusion Handicap a remis à l’ONU à Genève le rapport alternatif sur la mise en œuvre de la CDPH. Ce rapport est critique. INSOS Suisse, l’association nationale de branche des institutions pour personnes avec handicap, a aussi participé à ce rapport.

Habiliter les personnes à choisir par elles-mêmes

Les institutions pour personnes avec handicap sont des partenaires importants pour la mise en œuvre de la CDPH. Les principes de base de cette convention – autonomie, autodétermination, participation et inclusion – et leur mise en œuvre sont à la base du travail quotidien et de la conception des offres de ces institutions depuis bien avant la ratification de la CDPH.

L’une des tâches centrales des institutions est de permettre aux personnes avec handicap de choisir de manière la plus autodéterminée possible leur forme d’habitat et leur lieu de vie, leur lieu de travail et le type de travail, ainsi que les offres de loisirs et d’accompagnement.

Cela n’est toutefois possible que si ces personnes sont en mesure d’identifier les possibilités de choix et de prendre des décisions de manière autodéterminée.Cette habilitation est une tâche permanente des institutions, notamment dans l’accompagnement des personnes avec des handicaps lourds ou multiples.

Permettre de vrais choix

De plus, un choix n’est possible que lorsque les personnes accompagnées disposent de véritables possibilités de choix. Les institutions disposent, aujourd’hui déjà, d’une vaste gamme de possibilités de logement et de travail flexibles: l’offre de logement va de groupes d’habitation au sein de l’institution à des logements dans le quartier, permettant une vie largement autonome. Et l’offre de travail comprend aussi bien le travail en atelier ou dans le secteur des services (p.ex. livraisons à domicile, travaux de jardinage, travaux de nettoyage) que des activités dans des entreprises du marché régulier du travail.

Le but de l’accompagnement est toujours de permettre une vie la plus indépendante et autodéterminée possible.

Changement de paradigme nécessaire

La mise en œuvre de la CDPH exige un changement fondamental de paradigme de la part de la politique, de l’économie et de la société. Ce changement ne peut réussir que dans le cadre d’une collaboration permanente de tous les acteurs. Il s’agit d’une tâche exigeant patience et persévérance de la part de tous les intervenants.

C’est pourquoi INSOS Suisse continuera d’attirer l’attention à tous les niveaux sur les questions pertinentes de l’accompagnement professionnel des personnes avec handicap, dans le sens de la CDPH.

 

Contact
Peter Saxenhofer, directeur d’INSOS Suisse, tél. 079 643 34 15