COMMUNIQUÉ DE PRESSE | CONGRÈS INSOS 2016

Les nouveaux développements mettent à contribution les institutions

01 septembre 2016

Les institutions pour personnes en situation de handicap font face à des défis importants. C’est ce qu’a clairement mis en évidence le congrès annuel de trois jours d’INSOS Suisse, qui s’est clos aujourd’hui à midi à Berne. Les transformations de la société, les nouveaux modèles de collaboration avec l’économie, le nombre croissant de personnes vivant avec un handicap psychique ou encore la mise en œuvre de la Convention relative aux droits des personnes handicapées modifient considérablement le travail des institutions.

La tâche des institutions pour personnes en situation de handicap est exigeante et complexe. Et elle le restera. C’est ce qui ressort du congrès de trois jours d’INSOS Suisse, qui a refermé ses portes aujourd’hui à la mi-journée.

Deux cents soixante cadres et dirigeants d’institutions provenant de la Suisse entière ont pris part au congrès et abordé les défis à venir pour les institutions pour personnes en situation de handicap. Plus de vingt professionnels des domaines des médias, de la politique, de l’économie, de la science, du droit, de l’administration, de la psychologie et de la sociologie se sont exprimés sur les évolutions et les tendances économiques et sociales actuelles qui vont avoir une influence sur le travail des institutions et, par conséquent, sur les personnes en situation de handicap qu’elles accompagnent.
Par ailleurs, deux tables rondes ont réuni des experts qui ont débattu pour savoir quels sont les acteurs qui doivent assumer quel rôle dans le cadre de l’intégration dans le monde du travail et quels sont les partenaires qui peuvent être associés à la mise en œuvre de la Convention de l’ONU relative aux droits des personnes handicapées (CDPH).

De nouvelles offres flexibles et transparentes

Les différentes interventions (tous les exposés sont disponibles > ici) ont clairement montré que les changements économiques et sociaux touchent depuis longtemps les institutions pour personnes en situation de handicap. Les évolutions telles que la pression croissante sur les coûts dans les cantons, les diverses exigences de la Convention relative aux droits des personnes handicapées, l’accompagnement difficile des personnes toujours plus nombreuses à souffrir de handicaps complexes et multiples ou encore les nouvelles formes de collaboration avec l’économie mettent fortement à contribution les institutions et exigent de nouvelles offres et de nouveaux modèles, plus flexibles et transparents pour accompagner les personnes dans les domaines de l’habitat, de la participation professionnelle et de l’organisation du quotidien.

Point central : un personnel qualifié en suffisance et bien formé

Ces changements complexes posent des exigences élevées aux professionnels des institutions. « Un personnel qualifié en suffisance et bien formé est par conséquent élément central pour l’accompagnement professionnel de personnes en situation de handicap », a déclaré la présidente d’INSOS et conseillère nationale Marianne Streiff, en marge du congrès. Il n’y a pas que la branche qui est ici interpellée, mais également les instances politiques nationales et cantonales : « Les institutions dépendent non seulement de la bonne qualité des offres dans le domaine de la formation continue, mais également de moyens financiers en suffisance. Ainsi seulement elles pourront employer du personnel qualifié pour accompagner et soutenir les personnes en situation de handicap en fonction de leurs besoins, et leur permettre de vivre avec le plus d’autonomie possible. »

Contact

Marianne Streiff-Feller, conseillère nationale, présidente d’INSOS Suisse,
tél. 079 664 74 57
Peter Saxenhofer, directeur d’INSOS Suisse, tél. 079 643 34 15